n°2 : Je passe au bio en limitant les coûts

1. J’introduis progressivement le bio par famille de produits

Favoriser les produits bio bruts et commencer par :

  • L’épicerie sèche : céréales, légumineuses accessibles facilement en terme de disponibilité et coût,
  • Les fruits et légumes frais de saison,
  • Les laitages : avec les fromages à la coupe et yaourts et fromages blancs de gros conditionnement (seau)

2. Je réduis les produits à forte valeur ajoutée

  • Diminuer progressivement les protéines animales telles que la viande, en remplaçant par des protéines végétales et introduire des menus alternatifs,
  • Collaborer avec des professionnels formés afin de respecter les apports en protéines de substitution (céréales et légumineuses).

3. Je cuisine les «restes»

Uniquement pour les produits non présentés aux convives et en respectant les règles sanitaires :

  • Servir les fruits frais en salade de fruits ou en accompagnement d’un fromage blanc,
  • Proposer les légumes et certaines viandes en soupe, gratin, tarte ou salade composée.

4. Je réduis le gaspillage alimentaire et travaille sur la juste interprétation du GERMCN 

  • Accompagner les enfants à lutter contre le gaspillage : les impliquer dans les campagnes de pesées des déchets et initier en fonction des résultats le réajustement des portions : mise en place des assiettes «grande faim» ou «petite faim».
  • Travailler sur la manière dont sont distribués les produits et les plats : distribuer le pain en bout de chaîne plutôt qu’en début, proposer une seule tranche avec possibilité de venir se resservir, distribuer les serviettes en papier plutôt que de les mettre dans un distributeur en libre-service, self participatif …,
  • Mettre en place une zone de « repasse » des produits non consommés par les premiers convives (yaourts, fruits, fromage en portions…) pour les convives de fin de service,
  • Se former à l’introduction de produits bio : certains produits n’ont pas besoin d’être épluchés s’ils sont utilisés en bio (gain de temps et réduction des pertes)

Plus d’infos et tous les liens dans notre fiche complète


Audit Ecocert En Cuisine : au niveau 1, au moins 10% des approvisionnements alimentaires doivent être bio et ce taux doit augmenter chaque année jusqu’à atteindre au minimum 20% en 4 ans. Au niveau 3 au moins 50% des approvisionnements devront être bio.

Articles en lien